18 juin 2019 : petit déjeuner avec Jean KASPAR, Ancien Secrétaire général de la CFDT

 

A propos de Jean KASPAR :

Né en 1941 à Mulhouse, Jean KASPAR a commencé sa vie professionnelle comme apprenti à l’âge de 14 ans. Il est descendu, tout comme son père avant lui, au fond des Mines de Potasses d’Alsace. A l’ambassade de France à Washington où il a été conseillé social de 1993 à 1996, il a gardé un de ces blocs ramassés ; pour, selon ses mots : « se souvenir d’où il venait ».
Avant tout, Jean KASPAR est un homme engagé de la CFDT. Son audace l’amène à avoir un certain regard sur le futur, notamment celui du monde de l’entreprise.
Cette audace ne date pas d’hier.
A 18 ans, il était responsable des jeunes de la CFTC des mines où il travaillait. En 1964, il a fait partie des fondateurs de la CFDT et l’année suivante il est devenu secrétaire général de la fédération des mineurs, à seulement 24 ans. En 1977, il a dirigé l’occupation du Musée automobile Schlumpf à Mulhouse.
A la tête du CFDT du Haut-Rhin, il a succédé à Edmond MAIRE en tant que secrétaire général avant de laisser sa place à Nicolas NOTAT en 1992. Il est l’initiateur de la « stratégie des convergences » destinée à rapprocher les organisations syndicales réformistes en France. Il a ainsi permis les convergences entre la CFDT et la FEN.
Après avoir été conseiller social à l’ambassade de France à Washington de 1993 à 1996, il est devenu gérant de J.K consultant, une société spécialisée en stratégie sociale qu’il a créée en 1997. Il est également Vice-président de l’Observatoire social international, conseiller de la Fondation pour l’innovation politique et conseiller municipal d’opposition à Villeneuve-sur-Yonne.
Auteur de deux ouvrages, « Mon Engagement » publié chez Flammarion en 1994 et « Refondre le syndicalisme » publié chez Gallimard en avril 2001, en tant que syndicaliste de la première heure, il a toujours été animé par la volonté de créer un monde meilleur.