5 juin 2018 : petit-déjeuner du Club de l’Audace avec Yazid CHIR, Président et co-fondateur de l’association « NQT – Nos Quartiers ont des Talents », Président et co-fondateur de Be-Bound

A propos de Yazid CHIR :

Yazid CHIR un entrepreneur français d’origine algérienne. Il a grandi en Seine-Saint-Denis. Il est titulaire d’un BTS de micromécanique qu’il a obtenu en 1984 au Lycée Diderot à Paris. Il a commencé sa carrière en 1984. Il a travaillé successivement dans l’industrie automobile, l’enseignement et l’aéronautique, avant de devenir Directeur Commercial dans une société de services informatiques.

En 1998, il crée Neocles, SSII leader en France de la virtualisation et du cloud computing. En 2006 Neocles devient une filiale d’Orange Business Services qu’il dirige jusqu’en 2011. Il occupe ensuite le poste de vice-président monde de la prospective Cloud chez Orange Business Services.

En 2012, il confonde avec Albert SZULMAN Be-Bound, une startup qui ambitionne de réduire la fracture numérique mobile mondiale. Sa société propose un service d’Internet mobile passant par les réseau SMS sans avoir recours au réseau 3G. Be-Bound est implantée à Paris, Alger, Palo Alto et Delhi. Elle a été élue meilleure startup française de l’année en 2016.

Yazid CHIR est par ailleurs le Président co-fondateur de l’association « NQT – Nos Quartiers ont des Talents », qui aide depuis 2006 les jeunes hauts diplômés défavorisés à accéder à l’emploi. En 12 ans l’association a accompagné plus de 40.000 jeunes et a permis à plus des trois quarts d’entre eux de trouver un emploi à la hauteur de leur qualification, grâce à l’engagement de plus de 10.000 cadres et dirigeants bénévoles, les « parrains et marraines NQT ».

En 2008, il reçoit l’une des plus grandes distinctions de l’industrie des télécommunications. En effet, il obtient le titre de « Meilleur initiateur de changements » (Best Change Maker) lors des World Communication Awards pour avoir contribué à la fois à une innovation produit dans le domaine de la virtualisation et du cloud ainsi qu’à l’avenir professionnel des personnes défavorisées.

De 2009 à 2012, il est membre du Haut Conseil à l’Intégration. Il a présidé le MEDEF 93 de 2005 à 2011 et a siégé au collège de la HALDE (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité).

Il est Chevalier dans l’Ordre National du Mérite et Chevalier dans l’ordre national de la Légion d’Honneur.

https://fr.linkedin.com/in/yazidchir
https://fr.wikipedia.org/wiki/Yazid_Chir

A propos de NQT :

« Notre mission consiste à accompagner les jeunes hauts diplômés défavorisés pour faciliter leur accès à l’emploi. En 10 ans, nous en avons accompagné plus de 35.000 partout en France en mobilisant une communauté de près de 10.000 cadres et dirigeants bénévoles et volontaires, les « parrains et marraines » et en organisant près de 1.000 évènements par an. Les actions de NQT ont créé une prise de conscience de la part des décideurs, du grand public et des entreprises autour de ce qui n’existait pas il y 10 ans en France et que l’on appelle aujourd’hui la Responsabilité Sociale d’Entreprise ou RSE. Plus de 800 partenaires privés et publics, qu’ils s’agissent de grands groupes ou de plus petites structures, ont choisi de soutenir l’engagement de NQT et de participer aux opérations de parrainage.

Depuis 10 ans, le système de parrainage mis en place par NQT a dépassé toutes les espérances : 71% des jeunes accompagnés par près de 10.000 parrains et marraines bénévoles ont trouvé un emploi à la hauteur de leur qualification, en six mois de moyenne au lieu de 18. Cette méthode qui a fait ses preuves, représente donc un formidable levier pour rapprocher les jeunes défavorisés du marché du travail et doit être étendue. NQT est une arme de réussite massive pour tous les jeunes défavorisés qui ont décidé de s’en sortir en misant sur les études.

Sur les 5 prochaines années nous ambitionnons d’accompagner 100.000 jeunes supplémentaires en France avec le soutien total du nouveau gouvernement.

Le coût d’accompagnement d’un jeune haut diplômé défavorisé par notre dispositif est d’environ 500 € dont 60% financés par le privé et 40% par le public.

L’impact direct est une réduction de 12 mois en moyenne de la période de galère. Si l’on considère que chaque mois de galère coute 1000 € au contribuable, l’économie par jeune sauvé est de 12000 € auxquels on peut ajouter jusqu’à 50.000 € du coût des études universitaires, pour tous ceux qui ne trouvant pas un emploi à la hauteur de leur qualification vont se rabattre sur des petits boulots en prenant la place d’un jeune peu ou pas diplômé. Tout cela c’est sans tenir compte de l’effet psychologique désastreux du : « Faire des études quand on est issu d’un milieu défavorisé, cela ne sert à rien ».

En 10 ans si l’on prend uniquement les 12.000 € d’économie nette de la réduction de période de galère des 71% de 25 110 jeunes sauvés c’est 214 millions d’euros qui ont été économisés pour 5 millions d’argent public investis. En ajoutant les 50.000 € perdus pour plus de 50% d’entre eux qui abandonnent l’espoir de trouver un job à la hauteur de leur diplôme, nous arrivons à près d’un milliard d’euros sauvés sur nos 10 premières années. Avec une croissance des jeunes accompagnés prévue de 15% par an nous passerons de 5.000 à 20.000 accompagnés par an à un horizon de 10 ans, ce qui apportera une économie complémentaire à la France de 4 milliards d’euros.

En résumé avec moins de 200 € d’argent public par jeune, le retour sur investissement est bien meilleur que celui du livret A… A quand le livret NQT à plus de 16.000% de rendement ? Au-delà des chiffres l’action NQT a un impact sociétal très fort sur les vertus de l’entraide, le parrainage apporte ce dont notre pays a besoin pour grandir ».

Livre blanc, remis au Président François HOLLANDE le 20/10/2015 à l’Elysée
Rapport d’activité 2017