Camille PRIGENT, kayak slalom, 22 ans, championne d’Europe par équipe et championne du monde U23 en 2019, membre de la Team Hope

camille prigent

Qui êtes-vous et quel a été votre parcours ?

Je m’appelle Camille Prigent, j’ai 22 ans, je suis sportive de haut niveau en kayak slalom et enseignante d’EPS stagiaire. J’ai commencé le kayak à l’âge de 9 ans mais j’ai toujours baigné dans ce milieu puisque mes parents étaient tous les deux des champions de kayak. C’est vite devenu une passion pour moi. J’ai toujours adoré la compétition mais ce qui me plait aussi dans le kayak ce sont les sensations, le fait d’être proche de la nature, de voyager partout dans le monde pour naviguer sur différentes rivières et bassins, de m’entraîner avec des amis et de rencontrer des kayakistes du monde entier lors des stages et compétitions. Cela fait 7 ans que je suis en équipe de France : chez les juniors dès 2013, puis en moins de 23 ans à partir de 2016 et enfin chez les seniors depuis 2018. Mes plus beaux résultats ont été de décrocher le titre de Championne Olympique de la Jeunesse en 2014, celui de Championne du Monde moins de 23 ans en 2018 et celui de Championnes du Monde senior par équipe en 2018.

Quelle est votre définition de l’audace ?

L’audace pour moi c’est de tenter des défis ambitieux, croire en ses capacités à les réaliser et tout mettre en place pour les atteindre.

Parmi tous les projets que vous avez pu mener, quel est le projet audacieux que vous avez envie de nous faire partager ?

L’un des projets les plus audacieux que j’ai mené c’est peut être lors de mon premier stage hivernal en Nouvelle Zélande. J’étais avec un groupe d’étrangers qui font souvent de la haute rivière. Je suis plutôt quelqu’un qui a un peu peur dans la grosse eau vive donc j’avais seulement fait des rivières dans mon kayak de slalom, quelques grosses rivières comme l’Isère, mais jamais dans un kayak de rivière. Ils m’ont proposé de venir avec eux sur la Kaituna, une rivière qui n’est pas très dangereuse mais avec quelques passages difficiles quand même, dont une chute de 7 mètres. Je n’avais jamais vu la rivière avant, ni en photo, ni en vidéo, ni du bord. J’avais peur mais à la fois trop envie d’accomplir quelque chose de nouveau et d’inconnu. Je suis donc partie avec eux pour la descente sans savoir précisément ce qui m’attendait … Ils m’ont bien expliqué les trajectoires à suivre et où placer les coups de pagaie à chaque passage. La descente est géniale, on est pleine nature tropicale entre deux falaises. Parfois on ne voit pas du tout où on va atterrir. On découvre au fil de la descente. C’est stressant mais les sensations sont incroyables et on éprouve satisfaction et soulagement à la fin de la descente.
On a enchaîné sur deux autres descentes et j’ai eu l’occasion de la refaire un an après mais avec le plus gros niveau d’eau possible cette fois ci … donc assez dangereux d’après les locaux si on ne respecte pas les bonnes trajectoires. J’avais toujours aussi peur mais je savais à quoi m’attendre, ce qui change tout.

Camille PRIGENT est membre de la Team Hope :

Les athlètes :

  • Ils ont aujourd’hui entre 16 et 24 ans.
  • Ils pratiquent une discipline olympique peu médiatisée, sur terre ou sur mer, indoor ou outdoor, individuelle ou collective.
  • Les disciplines : kayak slalom, escrime, équitation, triathlon, boxe, paracanoë, voile, hockey sur gazon et breakdance.
  • Aujourd’hui 9 sportifs de haut niveau : 7 filles et 2 garçons. A la fin de l’année, nous comptons soutenir une communauté de 13 athlètes, dont 3 handisport.
  • Leur rêve commun : participer et briller aux Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024.

Hope souhaite soutenir ces athlètes à travers différentes actions :

  • Donner à chaque athlète une bourse annuelle pour les aider dans leur projet sportif.
  • Donner à chaque athlète de la visibilité ainsi qu’à son sport et à sa discipline grâce au contenu média qui sera créé et relayé par Hope et par ses partenaires.
  • Créer du lien au sein de la communauté des athlètes Hope, en organisant notamment des échanges avec d’anciens sportifs pour partager et transmettre, ainsi qu’en organisant des rassemblements entre les athlètes car Hope croit que le partage d’expérience peut apporter à chacun pour grandir et être encore plus fort.
  • Les actions pour faire vivre des rêves à des enfants malades permettront aussi aux athlètes Hope de transmettre eux-mêmes et de partager les valeurs du sport, donner, pour grandir en tant que personne.

Instagram : @hope_media_solidaire
YouTube : Hope média solidaire
KissKissBankBank : campagne de crowdfunding jusqu’au 19 juin
https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/hope-media-sportif-et-solidaire

Téléchargez le dossier de presse

Soyez audacieux, exprimez votre point de vue !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *