Carlota DUDEK, breakdance, 18 ans, 5ème aux Jeux Olympiques de la Jeunesse en 2018, membre de la Team Hope

Carlota DUDEK, breakdance

Qui êtes-vous et quel a été votre parcours ?

Je m’appelle Carlota Dudek, j’ai 18 ans et je pratique le Breakdance. J’ai fait la connaissance de cette discipline à l’âge de 6 ans en école primaire. C’est durant un cours d’initiation durant la pause méridienne que j’ai eu le coup de foudre pour cette discipline.
Mes parents s’attendaient à ce que je me dirige vers la danse classique mais c’est plutôt la danse urbaine qui m’a conquise.
Le sens du défi et de la confrontation sont fondamentaux dans le Breakdance. Vite prise au jeux, j’ai commencé les battles à 7 ans. J’ai réussi à m’imposer parmi les meilleurs juniors de France en gagnant le Nothing2Looze junior, en faisant une finale au Battle Of The Year France dans la catégorie Femme adulte, et en remportant le championnat de France AS en 2015, des compétitions symboliques dans le Breakdance français.
Mon parcours a pris un tout autre tournant lorsque ma discipline a été annoncé aux Jeux Olympiques de La Jeunesse de 2018 à Buenos Aires. Les JO représentent un rêve pour tout athlète. C’était également le mien. Étant à l’origine une discipline culturelle, on y reconnaît enfin la dimension sportive. Après une médaille de bronze au Championnat Europe/Afrique, un classement dans le Top 8 mondial à Tokyo, je me qualifie pour Buenos Aires où je termine 5ème.
Mon souhait est alors de continuer à évoluer et surtout en tant que sportive de Haut Niveau.
On peut dire que mon souhait a bien été pris en compte puisque aujourd’hui le Breakdance est en liste dans le programme additionnel des Jeux Olympiques de Paris 2024. Voilà mon nouvel objectif vers lequel j’oriente tout mon travail et mes efforts.

Quel est votre définition de l’audace ?

Selon moi l’audace c’est oser. « Oser » est à l’origine de tous changements et de toutes nouvelles expériences. Cela me parle d’autant plus étant impliqué dans une discipline où il faut s’imposer dans une compétition grâce à sa danse, sa personnalité et sa propre originalité. Danser ne suffit pas, il faut avoir le courage d’assumer ses mouvements, et son propre style de danse. La différence rend ta danse plus riche et plus inspirante que celle d’un autre, elle ouvre de nouvelles perspectives, de nouveaux chemins et surtout celui de la victoire. Et je pense que cette situation qu’on peut vivre à travers la danse peut s’appliquer à des situations plus courantes de notre vie. Oser me rend audacieux, et être audacieux me permet d’évoluer.

Parmi tous les projets que vous avez pu mener, quel est le projet audacieux que vous avez envie de nous faire partager ?

Mon projet le plus audacieux serait de me défendre en tant que fille dans une discipline majoritairement masculine. Quand j’ai commencé les compétitions à l’âge de 7 ans, il était très rare de participer à des battles intégrant une catégorie dédié aux filles. Mes premières compétitions étaient alors contre des garçons, notamment des adultes. Mon entraîneur appelait ça : un vaccin. Il disait, « si aujourd’hui tu n’as pas peur de les affronter tu n’auras peur de personne », et ça a marché ! Le défi n’était pas seulement d’affronter ces garçons mais surtout de garder ma féminité, assumer ma danse et m’assumer en tant que danseuse.
Il y a eu beaucoup de compétitions où j’étais la seule fille à participer. Mais ça ne m’a pas empêcher de les gagner. Il est tout à fait possible de se battre avec élégance.

Carlota DUDEK est membre de la Team Hope :

Les athlètes :

  • Ils ont aujourd’hui entre 16 et 24 ans.
  • Ils pratiquent une discipline olympique peu médiatisée, sur terre ou sur mer, indoor ou outdoor, individuelle ou collective.
  • Les disciplines : kayak slalom, escrime, équitation, triathlon, boxe, paracanoë, voile, hockey sur gazon et breakdance.
  • Aujourd’hui 9 sportifs de haut niveau : 7 filles et 2 garçons. A la fin de l’année, nous comptons soutenir une communauté de 13 athlètes, dont 3 handisport.
  • Leur rêve commun : participer et briller aux Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024.

Hope souhaite soutenir ces athlètes à travers différentes actions :

  • Donner à chaque athlète une bourse annuelle pour les aider dans leur projet sportif.
  • Donner à chaque athlète de la visibilité ainsi qu’à son sport et à sa discipline grâce au contenu média qui sera créé et relayé par Hope et par ses partenaires.
  • Créer du lien au sein de la communauté des athlètes Hope, en organisant notamment des échanges avec d’anciens sportifs pour partager et transmettre, ainsi qu’en organisant des rassemblements entre les athlètes car Hope croit que le partage d’expérience peut apporter à chacun pour grandir et être encore plus fort.
  • Les actions pour faire vivre des rêves à des enfants malades permettront aussi aux athlètes Hope de transmettre eux-mêmes et de partager les valeurs du sport, donner, pour grandir en tant que personne.

Instagram : @hope_media_solidaire
YouTube : Hope média solidaire

Téléchargez le dossier de presse

Soyez audacieux, exprimez votre point de vue !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *