Emie LEFEBVRE, patinage sur glace, 13 ans, espoir catégorie Cadet « Ministère des Sports », vice-Championne de France 2019 de Danse sur Glace en couple catégorie Minimes, et classée 2ème au ranking national 2020 catégorie Cadet, diabétique de type I

Qui êtes-vous et qu’a été votre parcours ?

Je m’appelle Emie LEFEBVRE, j’ai 13 ans et je suis en classe de 4ème en section sportive. Originaire de Lyon, j’ai découvert la danse sur glace à l’âge de 6 ans. C’est très rapidement devenu une passion pour moi : j’ai appris à glisser, puis à danser.
Alors en section loisir, mon diabète de type I a été découvert : du haut de mes 7 ans, j’ai compris que ma vie ne serait plus la même. Mais je me suis accrochée à ma passion, soutenue par mes parents qui ont compris qu’une activité sportive importante limiterait les effets secondaires du diabète dans ma vie d’adulte.
Détectée à l’âge de 8 ans au Lyon Glace Patinage pour faire de la compétition en danse sur glace solo, j’ai pris goût aux podiums. Mon palmarès m’a permis d’être repérée par Barbara Piton, entraîneur de l’Association des Sports de Glace Châlonnais : mes parents ont été contactés en 2017 pour une formation de couple avec Baptiste Ferrand, de 2 ans mon aîné.
Très vite, notre partenariat a été un succès : nous avons reçu le titre de vice-champions de France 2019 de Danse sur Glace en couple catégorie Minimes, et nous sommes 2èmeau ranking national 2020, catégorie Cadet, avec de beaux résultats en compétitions internationales (3ème à la Santa Claus Cup 2019 à Budapest, 6èmeau Bavarian Open 2020 à Oberstdorf).
Grâce à nos résultats sportifs, Baptiste et moi sommes entrés sur liste ministérielle « Espoirs en 2019 ». Nos objectifs ensemble sont de préparer les grands prix juniors et de grimper les marches du podium en compétitions internationales.
Ces performances sont le fruit de nombreux sacrifices, ainsi que d’un travail sérieux et intense. Tous les jours, je me bats pour réaliser mes rêves et pour vivre avec les contraintes du diabète : je cherche quotidiennement l’équilibre glycémique et l’équilibre sur la glace.

Quelle est votre définition de l’audace ?

Pour moi, l’audace, c’est oser prendre des risques, s’accrocher à ses objectifs et aller jusqu’au bout.
Je me donne à fond dans tout ce que j’entreprends. Avoir de l’audace, c’est ne rien lâcher et y croire : même en étant en hypoglycémie en compétition, je monte sur la glace ! Je sais que ma volonté me gardera debout, et j’ai pleinement confiance en mon partenaire.
Je reprendrai une citation de Nelson Mandela, que ma coach me répète souvent et qui ne me quitte jamais : « Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends ! ».

Parmi tous les projets que vous avez pu mener, quel est le projet audacieux que vous avez envie de nous faire partager ?

Ma coach Barbara Piton a appelé un mardi d’août 2017 pour faire des essais avec Baptiste. Le dimanche nous faisions les essais et le lundi nous avions le planning de l’année !
Contrairement à la plupart des patineurs qui sont placés en famille d’accueil lors des formations de couple, mes parents n’ont pas hésité longtemps pour que je puisse vivre ma passion, tout en veillant sur l’équilibre de mon diabète : nous avons quitté nos amis et notre vie lyonnaise début 2018 pour commencer une nouvelle vie à Châlons en Champagne.
Le changement n’a pas été simple : changement de collège, d’amis, de travail, d’environnement … avec un entourage qui ne nous a pas toujours compris … Sacrifier toute une vie, pour du sport ? Et si cela ne marchait pas ? Et puis je n’étais pas toute seule : mon petit frère William aussi a dû tout quitter … mais partageant la même passion pour la danse sur glace, il a lui aussi intégré l’ASGC avec un projet de formation de couple.
C’est le formidable cadeau de mes parents : avoir eu le courage de tout quitter pour me donner la chance de pouvoir transformer mes rêves en réalité !

Soyez audacieux, exprimez votre point de vue !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *