Les comptes-rendus

19 mai 2016: petit-déjeuner du Club de l’Audace avec le Général Bertrand SOUBELET

En 1978, Bertrand Soubelet intègre l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr, puis l’Ecole d’application de l’artillerie à Draguignan. Avant d’être promu Capitaine en 1986, il sert comme Lieutenant au 11ème régiment d’artillerie à Offenbourg en Allemagne puis au 68ème régiment d’artillerie à La Valbonne. En 1987, il commande l'escadron 8/11 de Mont de Marsan puis en 1990, est désigné pour prendre le commandement de la compagnie de Villeneuve sur Lot. Chef d'escadron en 1993, il rejoint la direction générale à Paris et intègre en 1995 le collège interarmées de défense. Promu lieutenant-colonel en 1997, il est muté en 1999 à Avignon pour assurer le commandement du groupement du Vaucluse.

24 mars 2016 : petit-déjeuner du Club de l’Audace avec Arnaud de PUYFONTAINE, Président du Directoire de Vivendi

Le Club de l’Audace a accueilli Arnaud de Puyfontaine, Président du Directoire du groupe Vivendi. Ce dernier a animé une conférence sur le thème « Convergence média-télécoms : retour vers le futur ». Jusqu’en 2014, Vivendi regroupait plusieurs entreprises opérant dans le secteur des contenus média et des télécoms. Cependant, l’unification de ces deux d’activités semblait difficile pour des raisons financières. En effet, en 2002, le groupe a été confronté à une situation critique qui l’a amené à réorienter ses activités.

8 février 2016 : petit-déjeuner du Club de l’Audace avec Olivier LEGRAIN, ex PDG de Materis, psychothérapeute de la médecine du travail

Le 8 février 2016, Olivier Legrain est intervenu dans le cadre du Club de l’Audace, pour partager avec les membres présents son parcours de vie. Il y a un an, il troquait son poste de Président Directeur Général du groupe Materis (11 000 employés, 2,3 milliards d’Euros de chiffre d’affaires) contre un titre de psychothérapeute de la médecine du travail. Cette reconversion professionnelle hors du commun nous amène à nous poser plusieurs questions. Comment Olivier Legrain est-il passé de l’industrie à la psychothérapie ? Qu’est-ce qui a motivé un tel changement de vie ? Pour mieux comprendre un tel choix il suffit d’écouter Olivier Legrain.

26 janvier 2016 : petit-déjeuner du Club de l’Audace avec Jean-Paul BETBEZE, Economiste, professeur d’université, Président du Cercle des Epargnants

Dans le cadre du Club de l’Audace, Jean-Paul BETBEZE est intervenu pour débattre sur la thématique de la mondialisation à travers une présentation de son ouvrage intitulé La guerre des mondialisations. 1 – Etats-Unis d’abord. On ne peut parler de mondialisation sans parler des Etats-Unis, ce leader économique toujours à l’avant-garde technologique. Après avoir traversée une crise de grande envergure, dont l’impact s’est répercuté partout, mêmes les politiques monétaire et budgétaire classiques de cet Etat – le premier du monde pourtant, ne pouvaient faire repartir l’économie. Il fallait « innover » : c’est le quantitative easing, l’achat de bons du trésor par la banque centrale elle-même.

15 décembre 2015 : petit-déjeuner du Club de l’Audace avec Jean-Marc ALLOUËT, Associé du cabinet d’expertise comptable BDO; Isabelle RENARD, Avocat Associée au sein du cabinet IRenard AVOCATS et le hacker Super BENOIT

En partenariat avec SwissLife Banque Privée, BDO, l’IGS, le CGA Picpus et Thomas Legrain Conseil, le Club de l’Audace a organisé une conférence le 15 décembre 2015 sur la sécurité économique pour les PME dans les salons de SwissLife Banque Privée, place Vendôme à Paris. La conférence du Club de l’Audace a été animé par Jean-Marc Allouët, associé du cabinet d’expertise comptable BDO, Isabelle Renard, avocate associée au sein du cabinet IRenard Avocats et le hacker Super Benoit. Tous les trois ont pu mettre en avant les enjeux de la sécurité économique au sein des PME.

13 novembre 2015 : petit-déjeuner du Club de l’Audace avec Son Excellence Sir Peter RICKETTS, Ambassadeur du Royaume-Uni en France

Le Premier Ministre britannique David Cameron a adressé le 10/11/15 une lettre au Président du Conseil Européen, Donald Tusk, concernant les réformes qu’il souhaite pour l’Union Européenne en amont du référendum qui sera organisé en 2016/17. Il a également prononcé un discours sur le même sujet au cours duquel il a clairement exprimé sa conviction que ces réformes sont indispensables, réalisables et dans l'intérêt de tous, et que l'avenir du Royaume-Uni est au sein d'une Union Européenne adaptée au 21ème siècle.

20 octobre 2015 : petit-déjeuner du Club de l’Audace avec Raymond SOUBIE, Président des sociétés de conseil Alixio et Taddeo

Ancien élève de Sciences Po Bordeaux et de l'ENA, Raymond Soubie est entré au cabinet du ministre du Travail Joseph Fontanet en 1969, ministre qu’il a suivi au ministère de l'Éducation nationale. Puis il a été conseiller social de Jacques Chirac à Matignon entre 1974 et 1976 et de Raymond Barre, lorsqu'ils étaient Premier ministre.

22 septembre 2015 : petit-déjeuner du Club de l’Audace avec François CORNUT-GENTILLE, Député de la Haute-Marne et Maire de Saint-Dizier

Analysant, l'exercice du pouvoir tel qu'il s'est pratiqué durant les dernières décennies, François Cornut-Gentille – député-maire de Saint-Dizier - constate l'inefficacité de ce que l'on nomme la " gouvernance ". Ravalé à la logique de l'image et des " marques " - qui sont l'organisation durable ou éphémère d'intérêts publics ou privés à des fins revendicatives – le pouvoir politique se marginalise jusqu'à être aujourd'hui remis en cause.

25 juin 2015 : petit-déjeuner du Club de l’Audace avec Stéphane LAYANI, Président-directeur général de Semmaris, Rungis Marché International

Le 25 juin 2015, Stéphane Layani nous a fait l’honneur d’intervenir dans le cadre du Club de l’Audace. Ce fut l’occasion pour le PDG de Semmaris de revenir sur l’histoire du Marché de Rungis, d’en présenter ses principales caractéristiques ainsi que d’évoquer les défis qui sont ceux du plus grand marché du monde. Enarque, le parcours de Stéphane Layani est marqué par son attachement à la notion de service public. Le haut-fonctionnaire, après être passé par le Ministère de l’Economie et des Finances et l’Inspection Générale des Finances notemment, a finalement atteri en 2012 à la tête de Rungis : le « ventre de Paris » comme certains le surnomment à juste titre.

6 mai 2015 : petit-déjeuner du Club de l’Audace avec Dominique RESTINO, Président de l’APCE, Président de l’IME France, premier Vice-président de la CCI de Paris

Dominique Restino était accompagné de Yoann Hebert* et Jacques Tordjman*, deux entrepreneurs membres de l’IME Paris Île-de-France, mentoré pour le premier et mentor pour le deuxième. Dominique Restino a importé le concept du mentorat entrepreneurial après un voyage au Québec en l’adaptant aux enjeux économiques français.

14 avril 2015 : petit-déjeuner du Club de l’Audace avec Jean-Luc PETITHUGUENIN, P-DG de Paprec Group

Diplômé en 1979 de l’ESSEC, Jean-Luc PETITHUGUENIN est aujourd’hui à la tête de Paprec Group. Cette entreprise est le résultat de « beaucoup de travail, et d’un peu de chance », mais également d’une forte envie d’entreprendre et d’une passion pour tout ce qui est durable. Lorsque l’opportunité de reprise de Paprec s’est présentée, la PME employait 45 salariés et avait un chiffre d’affaire de 5 millions d’euros. L’actuel P-DG avait repéré que l’entreprise, qui était spécialisée dans le recyclage de vieux papiers et de cartons, recelait un potentiel de développement considérable. Dès la fin de l’année du rachat par Jean-Luc PETITHUGUENIN, l’entreprise est devenue bénéficiaire pour la première fois de son histoire.

26 mars 2015 : petit-déjeuner du Club de l’Audace avec Bernard DEVERT, Prêtre et Président d’Habitat et Humanisme

Bernard Devert est né à Lyon. Après des études de droit, il intègre un grand cabinet d’administration d’immeubles de la région Rhône-Alpes. Il y restera 11 ans. Rapidement il crée une société de placements immobiliers, puis à 37 ans, sa propre société de promotion immobilière. Parallèlement, répondant à un appel reçu dans sa jeunesse, Bernard Devert suit un parcours théologique qui le conduira à la prêtrise en 1987. C’est pendant cette période, dans les années 80, qu’il prend conscience des injustices liées au logement et notamment, celles engendrées par la rénovation des centres-villes qui relèguent les classes populaires dans les quartiers périphériques.